A qui s’adressent les voitures sans permis ?


Uncategorized / jeudi, août 8th, 2019

Vous avez perdu tous vos points de permis à cause d’un cumul d’infractions commises, ou vous n’avez pas encore la possibilité de passer le permis, mais vous aimeriez conduire une voiture ? Les Voitures Sans Permis (VSP), sont une alternative sérieuse pour répondre à ce désir légitime. Mais avant tout, il faut savoir qui peut les conduire et quelles conditions doivent être remplies.

L’éligibilité pour conduire une VSP

La VSP, mini-voiture, mini-citadine, ou TPV (Très Petite Voiture), autant d’appellations désignent ce quadricycle léger motorisé ou quadri-mobile, dont l’usage n’est pas soumis à la possession du permis de conduire formel. Avec elle, faire ses courses, déplacer un parent, aller au boulot, est toujours possible sans se soumettre aux contraintes des transports en commun.

Elles sont de plus en plus confortables et bénéficient de designs soignés. Parfois électriques, ces véhicules discrets et faciles à piloter, atteignent une vitesse maximale de 45 km/h et sont adaptés à la ville. Il en existe avec 2 et 4 places plus le coffre, et sa petitesse ne l’empêchent pas de garantir une bonne sécurité grâce à son habitacle robuste.

Très économique à l’utilisation, elle peut être utilisée lorsque votre permis a été suspendu ou retiré. Il faut toutefois, que cette sanction ne soit pas accompagnée d’une notification judiciaire qui l’étend à ce type de véhicule.

Si vous ne possédez pas encore de permis et que vous êtes né au plus tard le 31 décembre 1987, vous pouvez également utiliser ce véhicule pratique. Mais, au-delà de cette date, il faut être âgé de 14 ans au moins, et détenteur d’un permis de conduire auto ou moto, ou encore de l‘ancien brevet de Sécurité Routière (actuel permis de conduire AM option «cyclomoteur»).

Quelques précisions supplémentaires à savoir

À partir de 2014, la législation en vigueur autorise les personnes éligibles citées plus haut, à conduire les VSP ayant des moteurs d’une puissance de 4 Kw, avec des cylindrées plafonnées à 50 centimètres cubes.

L’assurance (minimum garantie responsabilité civile couvrant le véhicule au tiers) de ces véhicules, est aussi nécessaire dès la mise en circulation, puisqu’ils sont susceptibles de causer des dommages à autrui. Elle devra aussi faire l’objet d’une immatriculation tout comme un véhicule classique.

Le détenteur du permis AM, quant à lui, devra avoir cumulé 7 h de formation à la conduite, pour pouvoir circuler sur les routes françaises. Enfin, en cas de retrait de permis ou de non-possession d’un permis B en règle, il faudra posséder au moins un permis B1 (et non plus seulement le permis AM), pour utiliser une voiturette 4 places. En effet, les services publics la classent désormais, avec les quadricycles lourds à moteur. Ce permis s’obtient à partir de 16 ans, suite à un examen et à la validation du code la route.